ASRI éducation : Nos constats

Sommaire de cette page

1 - L'équipement informatique des écoles

La situation

Loin d’être inutiles, les dotations informatiques des collectivités locales (mairies, etc) sont, malgré les efforts consentis, souvent insuffisantes pour permettre une pratique régulière de l’outil informatique.

Conjointement, il semble qu’il ne soit pas indispensable d’équiper une école primaire, uniquement avec du matériel neuf "dernier cri". Des ordinateurs âgés de 5 à 10 ans conviennent parfaitement pour une multitude de logiciels ludo-éducatifs adaptés aux besoins des enfants. L’idée, d’utiliser du matériel plus ancien, va de pair avec le fait que concrètement, bien peu des écoles équipées ont les ressources suffisantes en personnel qualifié, capable d’utiliser réellement ce matériel performant.

Si, au manque d'équipement matériel, l'on ajoute le fait que les logiciels installés sont souvent inadaptés aux enfants, ce sont généralement les mêmes que ceux proposés pour un PC "grand public" (si c'est sympa pour un adulte, ce n'est pas pour autant le meilleur choix pour nos enfants). Il est ensuite difficile de comprendre pourquoi cette situation perdure, alors même que des solutions éducatives performantes et gratuites existent ?

Il est probable que le choix des logiciels est dicté par nos habitudes. Il est rassurant pour un adulte, de constater qu'une collectivité locale a investi dans des ordinateurs, qui sont aussi bien que ceux que l'on souhaiterait avoir chez soi. Effectivement, le matériel acheté pour les écoles est globalement de bonne qualité, ce qui est moins favorable aux élèves, ce sont les applications installées. Certes, un système d'exploitation Microsoft avec son navigateur internet et sa suite bureautique, cela semble parfait. Et ça l'est effectivement pour de nombreux utilisateurs. Mais, cette pauvreté éducative oblige ensuite les écoles à acquérir et à installer des logiciels souvent payants. Le temps des enseignants, n'étant pas plus extensible que le budget d'une école, il faut parfois attendre très (trop) longtemps pour proposer enfin un paysage logiciel correspondant aux besoins des enfants. Pouvons-nous offrir mieux ? Oui, assurément !

Un des avantages liés aux environnements éducatifs GNU/Linux, c'est qu'en plus d'être gratuits, ils s'adaptent facilement au fonctionnement d'une école, aux élèves, ainsi qu'aux enseignants non experts en informatique (même remarque pour les accueils périscolaires et les centres de loisirs). Ici, c'est l'outil qui s'adapte aux besoins multiples des écoles et à des niveaux de compétences hétérogènes dans l'usage des TICE. Tous les logiciels nécessaires sont pré-installés et correspondent à un niveau scolaire donné, le plus souvent ils sont accompagnés d'une documentation pédagogique.

 

Des orientations complémentaires

Dans l’objectif de faciliter au maximum l’accès des élèves à l’outil informatique, il peut donc être intéressant de proposer des orientations complémentaires. Ainsi, en s'informant suffisamment au préalable, il est envisageable de :

  • Doter les écoles d’une salle informatique moderne, orientée internet et multimédia (la charge financière revenant à la collectivité locale).
  • Réduire les coûts d'achats matériels et logiciels, en utilisant des ordinateurs revalorisés (éventuellement épaulés par un "serveur d'application") et en privilégiant les logiciels libres et gratuits.
  • Proposer des environnements logiciels adaptés aux besoins des écoles (qui ne sont pas ceux de monsieur tout le monde).
  • Favoriser la mise en place d’ordinateurs revalorisés pour équiper les "fonds de classes" et ajouter des PC dans les salles informatiques. Un déploiement de nombreuses machines est même possible, sans pour autant obliger une sécurisation spécifique des locaux (matériel sans valeur marchande). Le coût financier (très faible) et la maintenance de cet équipement (quelques heures de bénévolat) sont pris en charge par des bénévoles et/ou l’école partenaire.

 

 

2 - L'accroissement des DEEE

Définition des DEEE

Les DEEE ou D3E, ce sont les déchets d'équipements électriques et électroniques. En informatique, de nombreux produits toxiques pour l'environnement et la santé humaine sont utilisés dans un ordinateur personnel. Ainsi, un moniteur à tube cathodique est constitué de PVC, de plomb, de baryum et de phosphore. L'unité centrale est composée de produits comme le béryllium, le plomb et le chrome hexavalent.

 

La logique de consommation

La société de consommation dans toute sa logique : production, promotion, achat/remplacement, destruction du rebut, création d'un nouveau besoin (plus rapide, plus efficace, plus stable, mieux), puis retour au début du cycle.

Mais ce que la publicité oublie de souligner, c'est la toxicité des matériels ainsi jetés aux ordures. Ah, le commerce n'est tendre ni avec les ordinosaures, ni avec la planète...

Ainsi, la constante augmentation du taux d'équipement des ménages se traduit par un accroissement des déchets informatiques et des autres DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques).

Au regard de besoins quotidiens de plus en plus exigeants (internet, webcam, vidéo, jeux…), il arrive souvent qu’un ordinateur quelque peu obsolète se retrouve tout d’abord abandonné dans un placard ou dans un garage, puis jeté à la déchetterie. Si celui-ci n’est effectivement plus adapté à un usage familial intensif, il peut néanmoins être revalorisé et utilisé par des enfants encore de nombreuses années.